Développeur web auto-entrepreneur

Comment créer une auto-entreprise en tant que développeur ?

Spread the love

Le statut d’auto-entreprise est idéal si vous vous trouvez dans l’une des situations suivantes :

  • déjà en poste, vous voulez commencer doucement sans trop de frais
  • vous recherchez la simplicité de création et de clôture de la société
  • vous ne pensez pas dépasser 72 600 € de CA (soit 4 300€ net/ mois pour 131 jours travaillés)

Dans ce cas, ce statut est fait pour vous. Il est simple à mettre en place, simple à arrêter et engendre très peu de charges/frais.

Les démarches au sein de votre société

Commencez par relire votre contrat de travail et cherchez une « clause d’exclusivité ».

Dans le cas où elle est présente, vous devez demander un accord écrit à votre employeur pour vous lancer.
Si ce n’est pas le cas, il est toujours bon de l’en informer.

Dans le cas où vous n’obtenez pas l’accord de votre employeur, ou si vous êtes persuadé de ne pas l’obtenir avant même de lui demander, cela n’est pas grave si vous ne faites pas d’impair au travail (respectez bien votre contrat de travail).

Un peu de lecture :

https://www.droit-travail-france.fr/clause-exclusivite.php
https://www.captaincontrat.com/articles-droit-social/clause-exclusivite-contrat-travail

Les aides

ACRE

L’Aide à la Création et à la Reprise d’Entreprise (ACRE) est une exonération partielle de charges sociales.

Il faudra déposer le dossier en même temps que la création de votre entreprise. Voici le formulaire.
Il est possible de le faire directement sur le portail de l’URSSAF.

ARCE 

L’Aide à la Reprise ou Création d’Entreprise (ARCE) est une aide de Pôle Emploi accessible uniquement aux chômeurs qui perçoivent l’Aide au Retour à l’Emploi (ARE).

Cette aide est super intéressante, car elle vous permet de commencer votre activité en toute quiétude.

Elle permet aux demandeurs d’emploi qui lancent leur entreprise de percevoir, en seulement deux versements, 45% de leurs droits restants à l’ARE : 

  • Le premier versement, égal à la moitié du montant du capital, a lieu lors de la création de l’entreprise (ou à la date d’ouverture des droits à l’ARE si elle est plus tardive)
  • La seconde moitié du capital est versée 6 mois après l’inscription au registre des entreprises, à condition que vous puissiez justifier de la poursuite de votre entreprise. Pôle Emploi peut ainsi vous demander une attestation sur l’honneur ou tout autre document.

Pour les démarches, il faut vous rapprocher de votre Pôle Emploi.
C’est assez simple, il s’agit juste de remplir un formulaire.

Attention, vous restez « à la recherche d’un emploi ». L’aide est liée à votre allocation chômage, si vous ne « cherchez » plus d’emploi, plus de chômage, plus d’aide. Vous n’avez pas à chercher un emploi, mais vous devez pointer sur le site de Pôle Emploi.

La création de votre auto-entreprise

Les démarches sont simples et se font en ligne sur :

https://www.autoentrepreneur.urssaf.fr/portail/accueil/creer-mon-auto-entreprise.html

Connaître son prix

C’est là encore très simple, vous pouvez commencer par convertir votre salaire actuel en TJM avec https://www.kob-one.com/calcul-salaire-freelance/ pour vous faire une idée. Il y a de fortes chances qu’avec ce tarif vous trouviez facilement des clients 😉

Vous pouvez avoir une fourchette de 300€ à 600€ en fonction de votre expérience et de votre domaine d’expertise.

En plus de cela, regardez les tarifs pratiqués par les autres indépendants sur Malt.

Les inconvénients

Il y en a peu :

  • Mélange des comptes (mais vous pouvez ouvrir un compte N26 ou Revolut gratuit)
  • Le plafond de 72 600 € de CA (il peut être vite atteint si c’est votre activité principale)

Vous l’aurez compris, la démarche pour passer au statut d’auto-entreprise est assez simple et offre de nombreux avantages alors, n’hésitez plus !

chevron_left
chevron_right

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :